Confrérie de la Délicieuse Oie
> Historique
 
 











 

 

 

 

 

 

 

Confrérie de la Délicieuse Oie
du Gay Savoir en Bien Mangier de Visé

La Confrérie de la Délicieuse Oie du Gay Savoir en Bien Mangier de Visé a vu le jour en 1987.

Elle a pour but le maintien et le développement de la recette séculaire de l'Oie «à l'Instar de Visé», recette qui fait partie du patrimoine culturel et gastronomique de notre Bonne Ville de Visé.

Elle a pour but également, la promotion des produits de l'oie et l'organisation de toute manifestation en sa faveur.

Composée d'un Chapitre de vingt dignitaires et Compagnons, la Confrérie de la Délicieuse Oie a son siège à Visé.
Lors des sorties officielles, les Dignitaires portent une cape bleu marine liserée de satin azur. Les membres portent au cou un médaillon à l'effigie de l'Oie parée comme un rôtisseur prêt à déguster ... une oie. Le Chapitre se réunit une fois par mois et participe activement à la vie culturelle de la ville.

Une fois l'an, un «Grand Chapitre» est organisé. Durant ces agapes gastronomiques, des personnalités sont intronisées «Compagnons d'Honneur» .

Durant l'année, la Confrérie de la Délicieuse Oie n'a de cesse de sillonner la Basse-Meuse gastronomique afin qu'une majorité de restaurateurs proposent à leur carte la fameuse recette de l'Oie «à l'Instar de Visé», recette qui ravit depuis toujours, gourmets et gourmands

Nos Visétois sont conscients qu'à notre époque, trop de gourmets influencés par les défenseurs d'une nouvelle cuisine souvent trop inventive, reconnaissons-le, oublient les richesses de notre vraie cuisine régionale. C'est pourquoi les fondateurs de la Confrérie tiennent à rappeler que l'oie était dans les siècles passés, très estimée gastronomiquement des grands de ce monde et domestiquée depuis des temps reculés. Ce grand oiseau s'il a charmé notre enfance avec son jeu, fait partie de nos souvenirs historiques avec l'épopée des Oies du Capitole.

Mais le prestige de l'oie a, on ne sait pourquoi, diminué et son nom est devenu synonyme d'une femme niaise. Côté culinaire, l'oie a cependant gardé un prestige gastronomique certain avec le foie gras et les délicieux confits du SUD-OUEST de la France, sans oublier la finesse de sa graisse. Malheureusement, les rôtisseurs ou "ayers" du Moyen - Age ont disparu et certains, qui se parent encore de ce titre, ne sont que trop souvent des imitateurs vendant un poulet d'élevage industriel fade et sans goût si ce n'est celui de la farine de poisson qui l'a nourri.

L'oie par contre, a conservé toute sa saveur, il est vrai que sa chair est grasse mais ses calories sont souvent les bienvenues en période de froidure.

Les Confrères portent une cape de satin bleu marine liserée azur. A leur cou est suspendu  un médaillon à l'effigie de l'oie, parée comme un rôtisseur prêt à déguster... une Oie.

Ce dessin est l'œuvre de François Walthéry, dessinateur bien connu, qui ne ménage pas son talent et le met au service du folklore et de la gastronomie du terroir. Les couleurs bleu et blanc de la médaille et du ruban sont celles de la Ville de Visé

 

 Hébergement P-INFO sprl - Tous droits réservés 2006